La Semaine de l’égalité des sexes est une occasion pour les personnes d’un bout à l’autre du pays de célébrer le progrès réalisé dans l’avancement de l’égalité des genres au Canada et dans le monde. C’est également l’occasion de réfléchir au travail qu’il reste à faire afin de s’assurer que chaque personne – indépendamment de son genre – peut atteindre son plein potentiel.

Pour souligner la Semaine de l’égalité des sexes 2021, le Réseau Avenir égalitaire a tenu diverses activités et événements au cours du mois de septembre, dont des événements de partenaires et participant·es ayant une expertise dans les domaines suivants : plaidoyer, éducation, développement des politiques, recherche, planification et plus encore. Présentant de jeunes leaders, des intervenants clés et quelques-uns de nos membres et de nos partenaires du secteur, les événements ont été l’occasion de rassembler des individus, des groupes et des organisations faisant avancer l’égalité des genres et la justice sociale dans des communautés d’un bout à l’autre du Canada.

Voici ce que nous avons entendu :

Mobilisation des jeunes

Le 17 septembre 2021, le Réseau Avenir égalitaire a réuni des jeunes leaders du pays pour aborder les enjeux clés qui influencent la participation des jeunes à l’échelle communautaire, régionale et nationale.

  • Développer des relations :

Les organisations devraient inclure les perspectives des jeunes dès le début d’un projet afin de développer des relations durables, mutuellement bénéfiques et réciproques. Il est crucial que les jeunes aient une place à la table dès le début et que celle-ci ne soit pas uniquement symbolique. S’appuyant sur des expériences vécues, les jeunes leaders contribuent par leurs perspectives uniques et d’importantes connaissances!

  • Abattre les obstacles systémiques :

Les organisations et les personnes en position d’autorité doivent être conscientes des obstacles structurels qui empêchent les jeunes de participer aux programmes. Les leaders devraient être attentifs à leurs besoins et travailler avec eux pour créer un large éventail de changements systémiques.

  • Financement :

Le plus important défi auquel font face les jeunes leaders sont les occasions de financement hautement compétitives et limitées. Il y a un besoin de diversifier et d’augmenter le financement disponible aux organisations pour les jeunes et dirigées par les jeunes. Un mentorat pour la rédaction de propositions, la création de budgets et l’investissement dans d’autres compétences personnelles favoriseront la croissance et la prospérité des organisations dirigées par les jeunes.

Faire avancer l’égalité des genres

Le 23 septembre 2021, le Réseau Avenir égalitaire a tenu son atelier de réflexion de septembre, « Cocréer un Canada plus juste envers tous les genres ». Les participant·es ont partagé des histoires et recueilli des données sur les défis et les occasions qui se présentent lorsqu’on travaille pour faire avancer l’égalité des genres et la justice sociale dans les communautés d’un bout à l’autre du pays.

Lors de cette séance collaborative, les participant·es ont cocréé une feuille de route et pris part à des actions et activités pour faire avancer l’égalité des genres et la justice sociale à tous les échelons du pays au cours de la prochaine année.

  • Intersectionnalité :

La représentation compte. Les individus en position de leadership doivent refléter la diversité de nos communautés. Cela contribuera au renforcement du mouvement de l’égalité des genres et assurera que les identités racialisées et marginalisées sont vues, entendues et soutenues à tous égards. Pour que cela se produise, des lieux doivent être créés pour que les groupes marginalisés puissent diriger, particulièrement en matière d’enjeux qui concernent directement ces communautés.

  • Prioriser la réconciliation, la décolonisation et l’antiracisme :

Il y a une lacune quant à l’intégration des approches antiracistes et anticoloniales au sein du mouvement de l’égalité des genres. Afin d’assurer un mouvement inclusif, nous devons mettre en priorité le besoin de dépasser l’alliance de performance pour trouver des solutions diversifiées aux grands enjeux systémiques. Ce travail se poursuit et doit être un pilier central de tout travail pour l’égalité des genres et la justice sociale.

  • Renforcer les réseaux :

À travers le Réseau Avenir égalitaire, il y a une occasion de créer des liens à l’échelle locale, régionale et nationale afin d’éliminer les fossés entre les régions et les industries.

Renforcer la capacité et la collaboration

Les 28 et 29 septembre 2021, le Réseau Avenir égalitaire a tenu un atelier sur le suivi et l’évaluation intersectionnelle en partenariat avec SEASONOVA. Dans cet atelier, les participant·es ont appris de nouvelles façons concrètes d’intégrer l’intersectionnalité et l’ACS+ aux cadres d’évaluation de projet tout en comprenant mieux les approches intersectionnelles féministes au travail. L’atelier a été conçu en réponse à un sondage demandant aux membres du Réseau Avenir égalitaire d’identifier des lacunes et des aspects de leur travail pouvant bénéficier d’un renforcement des capacités.

Que faisons-nous maintenant?

Ces activités ont été conçues pour stimuler des idées, provoquer des débats éclairés et favoriser les partenariats intersectoriels afin de continuer à progresser vers l’égalité des genres dans le pays et dans le monde.

Pour engendrer d’importants changements, les organisations doivent examiner qui a une place à la table décisionnelle et qui est absent. Nous devons renforcer la capacité collective du mouvement pour l’égalité des genres en partageant des ressources, des connaissances et des outils pédagogiques. Les causes des inégalités entre les genres sont les mêmes que vous viviez au Canada ou ailleurs dans le monde. Le progrès vers l’égalité des genres devrait être célébré, mais il y a encore beaucoup de travail à faire pour garantir un avenir égalitaire pour tous et toutes.

Previous
Ressources sur la vérité et la réconciliation

Le Réseau Avenir égalitaire reconnaît que les peuples autochtones sont les gardiens traditionnels de l’Île de la Tortue, qu’on appelle également le Canada.

Veuillez consulter notre reconnaissance du territoire ici