Texte rédigé par Possibility Seeds

Seulement 28 % de la population canadienne comprend pleinement ce que signifie donner son consentement. Pour remédier à cette situation et répondre au besoin d’une éducation sur le consentement à l’échelle nationale, cela prend un travail de sensibilisation, d’intervention et de responsabilisation.

L’équipe du projet Le courage d’agir de Possibility Seeds travaille avec des partenaires d’un bout à l’autre du pays pour instaurer une semaine pancanadienne de sensibilisation au consentement la troisième semaine de septembre. Nous avons choisi ce moment de l’année parce que les six semaines qui suivent la reprise des classes coïncident avec une flambée des violences à caractère sexuel (VACS) sur les campus. Le Canada serait le premier pays à marquer une telle semaine.

La Semaine de sensibilisation au consentement est une occasion pour la population canadienne d’avoir des conversations ouvertes et constructives sur le consentement, informées par les principes de l’intersectionnalité et adaptées aux différents groupes d’âge. Savoir accepter le rejet, fixer ses limites, respecter l’autonomie corporelle des autres et pratiquer l’écoute active sont des habiletés fondamentales. La Semaine de sensibilisation au consentement est un moment important pour réfléchir au consentement, le promouvoir et le célébrer en tant que fondement de toutes nos relations, et pas seulement nos relations intimes.

Sans compréhension et respect du consentement, on ne peut mettre fin à l’épidémie de violences sexuelles :

Les données montrent qu’il reste encore beaucoup à faire pour que les Canadien·ne·s sentent que leurs choix sont entendus et respectés dans leurs relations, que ce soit à l’école, au travail ou à la maison. Nous espérons que vous nous soutiendrez dans nos efforts pour faire reconnaître la Semaine de sensibilisation au consentement par les différents paliers de gouvernement (fédéral, provincial/territorial et municipal). Par ailleurs, il existe de nombreuses façons de participer à la Semaine de sensibilisation au consentement :

  1. Partagez des ressources sur le consentement – Un grand nombre d’organismes, d’individus et d’établissements d’enseignement ont créé de formidables ressources sur le consentement. Faisons-les circuler! Nous vous invitons à remplir ce formulaire pour nous signaler des documents d’intérêt : nous les ferons circuler dans tout notre réseau durant la Semaine de sensibilisation au consentement. 

  2. Organisez une journée #JeTeCrois, le mardi 20 septembre, dans le cadre de la Semaine de sensibilisation au consentement – Cette journée se veut une expression de soutien aux survivant·e·s, une occasion de renforcer les habiletés des allié·e·s et de véhiculer une culture de bienveillance. La journée #JeTeCrois s’appuie sur le travail déterminant de l’Association of Alberta Sexual Assault Services, du projet Survivor Love Letter et du Réseau ontarien des services universitaires d’aide et de lutte contre les VACS (Ontario University Sexual Violence Network).

  3. Élargissez la portée de la Semaine de sensibilisation au consentement en organisant des événements et activités Si vous organisez des activités spéciales pour l’occasion, faites-nous-en part et nous les publiciserons pour que d’autres puissent se joindre à vous.

    Par exemple, Action Now Atlantic, un de nos partenaires, tiendra une série d’ateliers virtuels du 19 au 23 septembre et animera chaque soir des activités à l’intention du public. Les activités seront ouvertes à tous ceux et celles qui étudient, enseignent ou travaillent sur un campus dans les Maritimes ou font partie de la collectivité étendue de ces campus. Le but : promouvoir un dialogue interprovincial et faire circuler les connaissances. Action Now Atlantic fera aussi la promotion d’activités organisées par d’autres organisations durant la semaine et ouvertes à la population étudiante des Maritimes, pour maximiser les occasions d’apprentissage et de participation pour tout le monde.
  1. Approfondissez vos connaissances sur le consentement comme fondement de toutes les relations – Le consentement est essentiel pour des relations vraiment libres. La position sociale (déterminée par une gamme de facteurs, tels que l’ethnicité, les handicaps, le genre, la sexualité, la classe sociale, etc.) influe sur la manière dont le consentement est donné et reçu. Nous profiterons de la Semaine de sensibilisation au consentement pour explorer le rôle du consentement dans toute relation, y compris dans nos rapports avec le territoire, dans les politiques publiques, dans la capacité de chaque personne à disposer de son propre corps (cheveux, expression de genre et handicap), dans le milieu de travail, à l’école, dans le sport et dans les soins de santé.

  2. Sensibilisez votre entourage sur le consentement – Lancer la conversation est la chose la plus importante que vous puissiez faire pour soutenir la Semaine de sensibilisation au consentement. Discutez du consentement avec les personnes de votre entourage, quel que soit leur âge! Vous pouvez également faire connaître la Semaine de sensibilisation au consentement sur les médias sociaux en utilisant les graphiques et le contenu de notre dossier de partage, et écrire des lettres pour inciter les dirigeant·e·s politiques (fédéraux, provinciaux/territoriaux et municipaux), les établissements d’enseignement postsecondaire et les conseils d’établissement à adopter la Semaine de sensibilisation au consentement.

La Semaine de sensibilisation au consentement joue un rôle essentiel dans la création d’un Canada où chaque personne se sent respectée et en sécurité, peu importe le milieu où elle évolue. Nous vous remercions de votre soutien!

Pour en apprendre davantage : https://www.possibilityseeds.ca/caw

Previous
Annonce : Future of Good et le Réseau Avenir égalitaire s’associent pour les prochains sommets sur l’égalité entre les genres

Le Réseau Avenir égalitaire reconnaît que les peuples autochtones sont les gardiens traditionnels de l’Île de la Tortue, qu’on appelle également le Canada.

Veuillez consulter notre reconnaissance du territoire ici